La prière pour l’unité des Chrétiens : une ardente nécessité

 

.

Semaine pour l'unité des Chrétiens

Semaine pour l’unité des Chrétiens

Au sens strict, en effet l’œcuménisme désigne les relations entre chrétiens des quatre grandes familles ou Eglises qui la composent :

les catholiques, les orthodoxes, les anglicans et les protestants.

Ces relations sont à la fois fraternelles car un même baptême et une même profession de foi unissent les chrétiens entre eux et en même temps elles sont tendues du fait des disputes qui ont, au fil de l’histoire, séparé les chrétiens entre eux.

De beaux esprits peuvent toujours déplorer cette situation ne voyant d’ailleurs pas que dans leur propre paroisse, leur familles leurs relations amicales, professionnelles, militantes, associatives…, ils se disputent aussi ou comme

les apôtres sur la route de Jérusalem se demandent qui est le plus grand

pendant que Jésus leur parle de l’amour suprême qui consiste à livrer sa vie et servir !

Le Seigneur connaissant notre faiblesse au moment d’entrer dans sa Passion s’adressa à ses apôtres dans son « discours d’adieu » (Jean 14 à 16) puis

fit monter vers son Père sa prière au cœur de laquelle Il demande l’unité entre les disciples à l’image de la profonde unité qui lie le Père et le Fils dans l’Esprit Saint :

« Que tous soient un comme toi Père Tu es en moi et que Je suis en Toi. Qu’eux aussi soient unis au nom de ton amour pour que le monde croie que Tu m’as envoyé. » (cf. Jean 17, 21).

Il y a donc au cœur de la prière de Jésus cette demande de l’unité

et cela se passe au moment de sa Passion lorsque tous ont le cœur divisé et qu’ils sont prêts à abandonner Celui qu’ils considéraient peu avant comme leur Seigneur  possédant les paroles de la vie éternelle.

Cette prière du Christ est toujours d’actualité car nos cœurs sont toujours divisés, jaloux, hypocrites, injustes. Nous avons à demander l’unité dans l’Eglise catholique et entre Eglises chrétiennes. Nous avons aussi à poser des actes concrets qui n’excluent pas les autres sensibilités dans l’Eglise catholique et entre les différentes Eglises. Nous avons à apprendre à connaître les autres traditions chrétiennes. L’exposition sur les chrétiens orientaux à l’Institut du monde arabe a été pour cela une belle occasion de découvrir nos racines et nos différences entre chrétiens.

Une autre raison nous pousse à vouloir l’unité entre chrétiens et elle est d’actualité :

dans une société multiculturelle et multi religieuse le témoignage uni des chrétiens ne peut que sonner comme un bel appel

alors que la culture de la division affaiblit notre témoignage porté au Seigneur.

Et puis comment inviter à la concorde, la fraternité, le « vivre ensemble » tout simplement si lorsque l’on rencontre les chrétiens on ne voit que divisions et chamailleries. Comme le disait le grand Tertullien au début du IIIème siècle en parlant des chrétiens et de leur témoignage auprès des païens : « Voyez comme ils s’aiment ! »

Accueillons bien le pasteur Patrick CHONG qui vient prêcher à Notre-Dame de Vincennes Dimanche 28 janvier à la messe de 11 heures.

Père Stéphane AULARD

Père Stéphane Aulard Curé de ND de Vincennes